Podium pour Iglesias (KZ2)

le 29/07/2022 à 07h36

Un peu plus de quatre mois après le final de la Super Master Series, le promoteur des séries WSK était de retour du 14 au 17 juillet sur le South Garda Karting de Lonato avec la première épreuve de la WSK Euro Series. Suite à la volonté de nombreux teams d’usine et privés qui ont souhaité ne pas multiplier les meetings, cette série ne comptera cette saison que deux épreuves, avec un épilogue prévu dès cette fin juillet à Sarno.

Une fois de plus, on retrouvait un gros plateau de 60 Mini (110 pilotes), mais aussi 64 OK-Junior. Le OK comptait 33 partants et le KZ2 35. En KZ2, Jérémy Iglesias (CRG-TM) a joué les premiers rôles durant tout le meeting, gagnant notamment la préfinale. Mais en finale, il est tombé sur un Giuseppe Palomba (Birel ART-TM). En effet, l’Italien est sorti trop tard de la prégrille et s’est retrouvé 31e des chronos. Il est ensuite remonté 11e après les manches et 2e en préfinale. Leader dès le premier tour de la finale, il s’est ensuite imposé sans coup férir face à Iglesias et trois autres CRG-TM, à savoir ceux du Suédois Viktor Gustavsson, de l’Italien Alessandro Irlando et de l’Espagnol Jorge Pescador.

Contraint à l’abandon en préfinale alors qu’il s’élançait 6e en préfinale, Tom Leuillet (Birel ART-TM) est ensuite remonté 19e devant l’un des grands perdants du jour, Danilo Albanese (KR-IAME), vainqueur de deux manches. Classé 25e, Téo Blin (Tony Kart-Vortex) est allé chercher de l’expérience en vue de la Coupe du Monde.

En OK, Enzo Deligny (Parolin-TM) est sorti leader des manches et occupait la 2e place de la préfinale derrière Kean Nakamura-Berta (KR-IAME) lorsqu’il a dû renoncer. En finale, il s’est offert une spectaculaire remontée de la 24e à la 5e place. Récemment sacré Champion d’Europe, Nakamura-Berta l’a emporté devant Joel Bergstrom (Exprit-TM), Yuanpu Cui (KR-IAME) et Tomass Stolcermanis (Energy-TM).

A noter la présence de Paolo Ippolito (KR-IAME), poleman et vainqueur de la première manche avant de manquer de réussite, tout comme l’Italien Nicolo Cuman (Exprit-TM).