WSK Final Cup à Adria:

le 24/11/2021 à 10h53

Cette nouvelle épreuve de la WSK Final Cup marquait la fin de la saison 2021 pour les catégories internationales KZ2, OK et OK-Junior. A Adria, le temps est resté gris le dimanche, mais la pluie n’est pas venue perturber la phase finale. L’absence de bon nombre de ténors du KZ était une occasion pour des pilotes de KZ2 de viser les meilleures places. C’est ainsi que le Néerlandais Kris Haanen (KR-TM) a fait parler de lui en gagnant sa préfinale, laissant notamment derrière lui son chevronné team manager Stan Pex (KR-TM).

Le Français Thomas Imbourg (Sodi-TM) a également confirmé sa montée en puissance en remontant 3e dans l’autre préfinale. Toutefois, les plus expérimentés ont fini par faire la différence en finale. Toujours rapide, mais pas toujours très chanceux cette saison en FIA Karting, Francesco Celenta (Parolin-TM) a décroché une victoire méritée, menant de bout en bout.

Pex est revenu 2e, tandis que Danilo Albanese (KR-IAME) gagnait son duel pour la 3e place face à Lorenzo Travisanutto (Parolin-TM) et Haanen. Ce dernier était pénalisé de 5 secondes (spoiler) et chutait 8e devant Imbourg, un peu moins compétitif en finale. Son compatriote Celian Gallasin (Tony Kart-Vortex) est passé de la 20e à la 15e place.

5 fois sur 5 sur le podium en FIA Karting, mais jamais victorieux, Arvid Lindblad (KR-IAME) a en revanche enchaîné les succès en WSK en OK en 2021. En prenant le meilleur en fin de course sur le Bulgare Nikola Tsolov (KR-IAME), le Britannique a remporté sa 6e victoire en WSK. De sacrées statistiques pour ce pilote qui disputait sa première saison en OK.

Leader après le 1er tour, le Brésilien Rafael Camara (KR-IAME) a ensuite cédé face à Lindblad, Alex Powell (KR-IAME) et Tsolov. Il terminera 4e derrière Powell, brillant pour ses débuts en OK.

En OK-Junior, le Français Enzo Deligny (Parolin-TM) visait le podium après avoir gagné une manche et s’être retrouvé 5e au cumul. Mais en préfinale, il était jugé responsable de l’accrochage du départ avec le Letton Tomass Stolcermanis (Energy-TM) et était disqualifié. C’est finalement l’Espagnol Lucas Fluxa (KR-IAME) qui a surpris tous ses adversaires en s’imposant largement en finale, alors qu’il ne nous avait pas habitué à tant de compétitivité depuis ses débuts dansla catégorie en 2020.

Tous deux inscrits sur des Parolin-TM, les Russes Maksim Orlov et Anatoly Khavalkin le rejoignaient sur le podium. Parti en première ligne, le Danois David Walther (Tony Kart-Vortex) a chuté 5e derrière le Russe Maksimilian Popov (Tony Kart-Vortex), tandis que Freddie Slater a perdu sa 3e place suite à une double pénalité.

Jules Caranta (KR-IAME) a réussi à gagner sa qualification en réalisant une belle préfinale, avant de passer de la 30e à la 25e place en finale. Pour sa première expérience en OK-Junior, Valentin Hervas (Redspeed-IAME) n’a pas eu à rougir de ses performances, même s’il n’a pas pu se qualifier, tout comme Thomas Quince (Tony Kart-TM).