Mondial OK-Junior: La surprise Nakamura malgré un incroyable Slater

le 03/11/2021 à 11h50

Le Championnat du Monde OK-Junior 2021 s’est déroulé à Campillos dans le sud de l’Espagne. Le succès fut au rendez-vous, même si la pluie est venue perturber la journée du dimanche, avec une finale disputée en pneus pluie. Après la pole position du Danois David Walther (Tony Kart-Vortex) devant le Britannique Freddie Slater (Kosmic-Vortex), champion du Monde en titre.

Durant les nombreuses manches (5 par pilote), plusieurs coups de théâtre vont pimenter le meeting et notamment la panne de frein de Slater dans une course. Walther conservait sa position de leader après les manches devant l’espoir Letton Tomass Stolcermanis (Energy-TM). Obligé de partir seulement 13e, Slater allait opérer une incroyable remontée. Seulement, il se retrouvait subitement avec un spoiler n’étant pas dans sa position correcte suite à un premier tour accroché dans lequel il a gagné pas moins de 7 places.

Slater poursuivait bien sûr son effort et doublait successivement le Russe Maksimilian Popov (Tony Kart-Vortex), le Japonais Kean Nakamura Berta (Exprit-TM), le Norvégien Marcus Saeter (Tony Kart-Vortex), Walther et Stolcermanis, leader du 1er au 5e tour. Conscient qu’il allait écoper de 5 secondes de pénalité, Slater se mettait à imposer à la course un rythme infernal, bien évidemment avec l’obtention du meilleur tour en course, dans le but de gagner avec au moins 5 secondes d’avance, de sorte à remporter son 2e titre consécutif de Champion du Monde. De tour en tour, son avance allait grossir pour atteindre… un écart de 4”7 secondes sous le damier.

Pour 2,5 dixièmes, Nakamura était donc sacré Champion du Monde pour sa 1ère saison en OK-Junior. Le pilote du team Forza Racing a terminé 2e de deux séries de la WSK (Euro Series et Super Master Series) en 2020 en 60 Mini. Régulier et plutôt rapide dans ses manches sur le sec, Nakamura s’est montré brillant sous la pluie pour faire la différence avec beaucoup d’autres favoris.

Le Russe Anatoly Khavalkin (Parolin-TM) réussissait également un beau retour pour compléter le podium au détriment des deux pilotes de la première ligne, Walther et Stolcermanis.

Côté Français, les deux Tony Kart-Vortex de Jimmy Helias et d’Arthur Dorison ont dû renoncer dès le début de course. Plus rapide sur le sec que sous la pluie, Enzo Deligny (Parolin-TM) s’est contenté de la 25e place. La meilleure performance française est revenue à Arthur Poulain (Kosmic-Vortex). Déjà brillant 6e dans sa dernière manche, Arthur a prouvé être un excellent équilibriste sous la pluie.